Auteurs de référence

Comment élever cet enfant qui nous est confié ?
Elever, au sens étymologique, est lié à l’idée de hauteur, est associé à l’esprit, c’est-à-dire à ce qui fait la noblesse de l’être humain, sa faculté de penser, de raisonner.

Privilégier les approches respectueuses des différents stades de développement de l’enfant et de l’être en devenir demeure fondamental.
Voici une petite liste des auteurs émérites dont les écrits sont majeurs dans ce parcours de parentalité bienveillante. Ils sont mes repères permanents.

En trame de fond, bien sûr, nos 2 visionnaires en matière d’éducation que sont Maria Montessori et Rudolf Steiner. Tous deux sont fascinants dans leur capacité et soins apportés à respecter le rythme de croissance de l’enfant. Les chemins pour y parvenir demeurent toutefois divergents notamment sur la petite enfance. Ils convergent pour autant, que ce soit dans ce besoin d’ « éduquer à la paix », titre du dernier livre de Maria Montessori ou par la philosophie même qui sous-tend toute la pédagogie Steiner.


Maria Montessori

Donne toute sa noblesse au mot travail, associé au développement de l’enfant (lien vidéo).


Rudolf Steiner

Incarne magnifiquement bien la notion d’intelligences multiples (lien vidéo) dans le quotidien d’apprentissage des enfants.


Emmi Pikler

Emmi Pikler et ses passionnantes observations sur les tout petits.
Elle est au cœur de l’écoute active des tout petits. Son crédo sur la motricité libre est « de ne jamais placer l’enfant dans une posture qu’il n’est pas encore capable de prendre ou d’abandonner tout seul. »
Ses travaux sont confirmés par des voix venues d’un tout autre domaine, comme le signale Anna Czimmek, docteur en médecine, qui affirme durant la conférence internationale de Budapest du 19 Avril 2007. «  J’ai entendu récemment à Salzbourg un exposé de Gerald Hüther, chercheur spécialiste du cerveau. Il expliquait à propos des « processus d’apprentissage », que dans le cerveau de l’enfant se forment des voies nerveuses, et partant de là des circuits, lorsque l’enfant est confronté à des défis qu’ il parvient lui-même à surmonter. Mais pour que ces processus de connexions nerveuses puissent se réaliser dans le cerveau, l’activité autonome ne suffit évidemment pas ! Une relation stable est tout aussi importante.”


Aletha Solter

Aletha Solter et son merveilleux regard sur les pleurs et les colères des enfants.
Elle nous ouvre la voie de l’accompagnement du tout petit en accueillant ses pleurs comme une expression émotionnelle de ses peurs, tensions, sur-stimulations, doutes, stress, besoins affectifs. Il concourt à forger une meilleure sécurité intérieure du jeune enfant dans la mesure où le parent répond favorablement à cette expression et non pas par des mécanismes de compensation (ce qui rejoint la précieuse théorie de l’attachement de John Bolwby).


Haim G. Ginott

Haim G. Ginott (1922 – 1973) enseignant, psychologue des enfants et médecin.
Psychothérapeute travaillant avec leurs enfants et leurs parents. Il fut aussi expert auprès de l’Unesco et conseiller du gouvernement israélien (ministère de l’Education Nationale). Il interpella ainsi le gouvernement israélien :

« Je suis un survivant des camps de concentration. Mes yeux ont vu ce qu’aucun homme ne devrait voir : des chambres à gaz construites par des ingénieurs instruits, des enfants empoisonnés par des médecins éduqués, des nourrissons tués par des infirmières qualifiées et entraînées, des femmes et des bébés exécutés et brûlés par des diplômés de collèges et d’universités. Je me méfie donc de l’enseignement. Ma requête est la suivante : aidez nos élèves à devenir des êtres humains. Vos efforts ne doivent jamais produire des monstres éduqués, des psychopathes qualifiés, des Eichmann instruits. La lecture, l’écriture, l’arithmétique ne sont importantes que si elles servent à rendre nos enfants plus humains ».

« L’atelier des parents » a repris ses travaux en les étoffant des découvertes scientifiques actuelles.


Adele Faber & Elaine Mazlish

Adele Faber et Elaine Mazlish avec leur excellente approche de l’éducation respectueuse.
Ces 2 mamans relatent dans le livre « Parents épanouis, enfants épanouis » leur cheminement de parents, enrichi de leur expérience de 10 ans de participation au groupe de guidance parentale animé par le Dr Haim Ginott. Elles mettent au point cette fameuse méthode d’animation (les ateliers Faber et Mazlish) afin de diffuser très largement ces outils de communication (traduite dans plus de 20 langues).


Kim John Payne

Consultant, formateur, conférencier : il conduit des ateliers et des formations de par le monde. Il collabore avec les écoles Waldorf Steiner d’Amérique du Nord et du Royaume-Uni. Son livre « Parents…tout simplement ! » est traduit dans une dizaine de langues.
Il offre une profusion d’idées pratiques pour restituer aux enfants les bienfaits de l’enfance et rétablir l’harmonie familiale.


Isabelle Filliozat

Isabelle Filliozat et son travail sur les émotions et sur le cheminement parental.
Elle offre aux parents, grâce à ses nombreux ouvrages, une meilleure compréhension du vécu de l’enfant. Partant de là, elle ouvre également de nouvelles voies d’exploration et de façon d’être pour le parent en questionnement.


Olivier Maurel

Olivier Maurel, créateur de la journée nationale et de l’Observatoire de la Violence Educative Ordinaire a le très grand mérite de dénoncer ce qui reste encore une banalité dans beaucoup de famille.
Une seule phrase pour résumer son travail :

« Pourquoi appelle-t-on :
Agression, le fait de frapper un adulte ?
Cruauté, le fait de frapper un animal ?
Et éducation, le fait de frapper un enfant ? »


Catherine Gueguen

Catherine Gueguen et ses travaux de vulgarisation des neurosciences.
Elle amène un éclairage très pertinent sur les incidences et interactions avec le cerveau des différents modèles éducatifs. Jamais la science n’aura autant croiser les chemins de la parentalité bienveillante pour le plus grand bien de l’Humanité à venir.

Vidéo de Catherine Guegen : « Et si on changeait de regard sur l’enfant ? ».
Mise en ligne par TEDx.

 


Catherine Dumonteil-Kremer

Catherine Dumonteil-Kremer et son ouverture sur le jeu comme source d’apprentissage autant que moyen de restaurer la relation parent/enfant dans le plaisir et la joie.


Denis Marquet, dont le titre d’un de ses livres « Nos enfants sont des merveilles » nous rappelle un essentiel, un fondamental de l’éducation et Arnaud Deroo, chantre de la bienveillance et de la confiance en l’enfant…


> Voir ma sélection d’ouvrages écrits ou inspirés de ces auteurs.